Réinventer le monde, géopolitique, éducation, création

Diffusion le lundi 29 novembre 2021

Partager :

Podcast

Réinventer le monde, géopolitique, éducation, création

Les Rencontres Capitales organisées en ce mois de novembre dans le prestigieux palais de l'Institut avaient pour thème : Réinventer le monde. L'ampleur du sujet et l'ambition de le voir aboutir pouvaient tenir puisque les plus grands penseurs, les plus grands scientifiques, les créateurs les plus marquants, les experts les plus en pointe, en tout plus de 150 personnalités étaient appelées à débattre, entre spécialistes mais aussi avec le public. Pendant trois jours, il y a eu plus de trente débats autour de ces questions majeures, notamment après le pic de la pandémie, et des conséquences qu'elle a sur nos sociétés. Pour IDFM, nous avons pu ainsi recueillir les points de vue

de certains intervenants sur la géopolitique, l'éducation, la création.

 

Sylvie Bermann, ambassadeure, Pdte du CA de l'Institut des Hautes études de Défense nationale

Laetitia Helouët, haut fonctionnaire, Directrice de l'Institut des Études internationales et politiques

Frédéric Worms, philosophe, Professeur à l'ENS

Agathe Cagé, sociologue de l'éducation

Photo de Sebastiao Salgado, indiens d'Amazonie

Photo de Sebastiao Salgado, Amazonie

 

L'émission proposée est divisée en deux parties qui se répondent bien : la première concerne Les Rencontres Capitales, et la seconde la 20ème Biennale de la Gravure de Sarcelles.

À Sarcelles, jusqu'au 12 décembre se tient, en effet, un évènement d'une qualité exceptionnelle, puisque 400 graveurs sélectionnés dans de nombreux pays, mais principalement autour du Bassin méditerranéen, par Jean-Pierre Tanguy (dit Tanguy), et Jean-Paul Le Provost, les deux commissaires de cette exposition qui fête cette année ses 40 ans! La vitalité de la création dans le domaine de la gravure est absolument remarquable, toutes techniques confondues (pointe sèche, burin, aquatinte, manière noire, lino, etc). Les graveurs confirmés sont présents, bien entendu, mais les jeunes graveurs et une sélection d'étudiants des Beaux-Arts de Paris, et de l'École Estienne peuvent assurer la continuité et l'avenir de la création. Très impliquée, la Ville de Sarcelles édite le magnifique catalogue de l'exposition.

Claude Lévy, novembre 2021

 

En savoir plus : sites internet : rencontrescapitales.org et site de la Ville de Sarcelles

Pas d'information

Pas d'information

à Venir

Pas d'information

Pause